Cliquez sur l'image pour commander l'ouvrage

jeudi 24 octobre 2013

Ateliers du 25 octobre : Le Soutien au Comportement Positif (SCP) et L'enseignement efficace (Ateliers AB207, CC506 DD732





Pour visionner la présentation sur le système SCP

Cliquez ici











Pour visionner la présentation sur l'Enseignement efficace

Cliquez ici

COURS L'ENSEIGNEMENT EFFICACE : FONDEMENTS ET PRATIQUES - VOLET ENSEIGNEMENT : DÉMARRAGE D'UNE COHORTE DE 70 ENSEIGNANTS À LA C. S. MARGUERITE-BOURGEOYS

À la suite des résultats concluants d’un projet pilote réalisé en
2012-2013, qui a permis de former une quinzaine d’enseignants du secondaire et de se doter de sa propre équipe de chargés d’encadrement, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB)a décidé d’élargir l’offre de formation en enseignement efficace à un groupe de 70 enseignants des niveaux primaire et secondaire pour 2013-2014.

En partenariat avec Monsieur Dominic Bertrand, directeur général adjoint du Réseau C de la CSMB, trois étapes ont été prévues pour le pilotage de ce projet.
Tout d’abord, le 25 septembre dernier, le professeurSteve Bissonnette, de l'Unité d'enseignement et de recherche Éducation, a offert une conférence de sensibilisation à l’enseignement efficace à environ 
650 enseignants de la commission scolaire.
Tel que mentionné par Monsieur Bertrand, le franc succès obtenu par la conférence du professeur Bissonnette a fait en sorte qu’environ 150 enseignants ont donné leur nom pour suivre le coursL’enseignement efficace : fondements et pratiques – volet Enseignement, offert par l’UER Éducation.
Puis, le 3 octobre dernier, le professeur responsable du cours, Mario Richard, lui aussi de l'UER Éducation, rencontrait à Montréal les 70 enseignants qui ont été sélectionnés par leurs directions pour procéder à l’inscription et au démarrage du cours.
Compte tenu que l’encadrement des enseignants sera assumé par des ressources de la commission scolaire qu’il a formées l’an dernier, le professeur Richard a convenu avec Monsieur Bertrand de limiter le nombre d’inscriptions afin de pouvoir assurer un accompagnement de qualité.
Il faut souligner que le cours en enseignement efficace repose sur une démarche d’encadrement hybride combinant l’accompagnement télématique habituel avec trois rencontres de sous-groupes en présentiel, rencontres animées par l’équipe de chargés d’encadrement, sous la supervision du professeur Richard.
En parallèle avec la poursuite du cours à l’intention des enseignants, la troisième étape du projet prévoit la formation de nouveaux chargés d’encadrement durant l’année 2013-2014 afin de pouvoir répondre aux besoins des enseignants qui n’ont pu s’inscrire cette année, faute de ressources pour les accompagner.
Selon le déroulement du projet cette année, il est prévu de doubler le nombre d’inscriptions pour l’an prochain.
Pour la TÉLUQ, le bassin d’enseignants à former est important, puisque avec ses 52 000 élèves et ses quelque 5 000 enseignants, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys est la seconde plus grande commission scolaire au Québec.
D’ailleurs, pour favoriser le déploiement des stratégies pédagogiques efficaces dans les classes, une cohorte d’une quinzaine de directions d’école de la CSMB suit actuellement le volet Accompagnement du cours en enseignement efficace.
Bureau des communications et des relations publiques

vendredi 18 octobre 2013

RECUEIL DE PRATIQUES DE GESTION FAVORISANT LA RÉUSSITE


Le Recueil de pratiques des directions d’écoles secondaires favorisant la réussite des élèves vise à fournir aux directions d’écoles secondaires des éléments éprouvés pour alimenter l’analyse de leur approche de gestion en vue de favoriser la réussite et la persévérance des élèves.

Le rôle du CTREQ

Le CTREQ collabore à la diffusion de l’étude réalisée par Collerette, Pelletier et Turcotte (2013).

Le recueil

Sans recenser l’ensemble des pratiques de gestion des directions et des caractéristiques des écoles qui favorisent la réussite et la persévérance des élèves, cet ouvrage recense du moins les pratiques qui ont fait leurs preuves, des façons de faire qui, normalement, favorisent la réussite et la persévérance des élèves. Aucune des pratiques décrites ne peut à elle seule faire la différence dans une école. C’est leur cumul et leur intégration dans une approche adaptée à la situation de l’école qui devraient produire un impact significatif.
Le recueil est composé de trois parties :
  • une synthèse des connaissances scientifiques sur les pratiques de gestion favorisant la réussite des élèves;
  • les faits saillants de l’étude menée dans six écoles secondaires de l’Estrie;
  • un questionnaire d’analyse des pratiques de gestion.

Une étude réalisée dans six écoles secondaires de l’Estrie

Réalisée de 2009 à 2012 dans six écoles secondaires de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke et de la Commission scolaire des Hauts-Cantons, l’étude visait à recenser les pratiques de gestion associées à une meilleure réussite et à la persévérance des élèves.
78 pratiques et attitudes de la direction ou caractéristiques de la vie dans l’école ont été explorées.

Quelques résultats

  • 25 pratiques sont plus fortement associées à la réussite et à la persévérance des élèves.
  • Les pratiques qui contribuent à la réduction du taux d’échec sont celles qui mettent l’accent sur les pratiques pédagogiques et sur le suivi des résultats des élèves.
  • Les pratiques qui contribuent à la hausse des résultats scolaires sont celles qui assurent un milieu de vie harmonieux et respectueux pour les élèves.
  • Les attitudes les plus fortement associées à la réussite des élèves concernent la direction d’établissement et l’affirmation dans de son rôle de leader.
  • Les caractéristiques de l’école les plus fortement associées à la réussite portent sur l’encadrement des comportements des élèves.
Les pratiques de gestion qui contribuent le plus à une perception positive de l’école par les élèves sont les suivantes :
  • Instaurer un milieu de vie agréable pour les élèves,
  • Faire des visites de classe;
  • Contrer les préjugés, les étiquettes et les attitudes discriminatoires à l’endroit des élèves;
  • Communiquer efficacement avec eux et se montrer attentif à leurs préoccupations.
Les caractéristiques de l’école qui contribuent le plus à une perception positive du milieu par les élèves sont :
  • La clarté et la pertinence des règles relatives au comportement des élèves;
  • La collaboration entre enseignants;
  • L’amélioration de leurs pratiques pédagogiques.
Une plus grande importance accordée par le personnel enseignant à ses pratiques d’enseignement et au suivi des résultats des élèves plutôt qu’à son cadre de travail contribuerait aussi à de meilleurs résultats pour les élèves et à moins d’échecs scolaires (selon la perception de la direction)

Présentations au Manitoba


Voici les powerpoint (s) utilisés lors de la journée 1 et 2



Jour 1
Veuillez cliquer ici










Jour 2
Veuillez cliquer ici




jeudi 17 octobre 2013

L’enseignement efficace




Quelque 650 enseignants du Réseau C ont récemment assisté à une conférence sur l’enseignement efficace.

Présentée en partenariat par la Télé-Université (TELUQ) et par la commission scolaire Marguerite-Bourgeois (CSMB), la conférence prononcée par Steve Bissonnette, professeur à la TELUQ, a connu un franc succès. « Le taux de satisfaction est de 99 %, c’est exceptionnel », indique Dominic Bertrand, directeur général adjoint du Réseau C. Pour 90 enseignants, l’apprentissage n’est pas terminé puisqu’ils se sont inscrits à un cours de trois crédits de 2e cycle universitaire. « L’enseignement efficace repose sur des données probantes validées par la recherche auprès d’élèves et d’enseignants pour connaître les meilleures pratiques », explique le directeur général adjoint. On propose ainsi un modèle pédagogique intégrant les stratégies qui ont fait leur preuve afin de favoriser la réussite du plus grand nombre.