Cliquez sur l'image pour commander l'ouvrage

lundi 26 décembre 2011

Soutien au comportement positif (SCP) : un système efficace pour la prévention des difficultés comportementales

Introduction

Malgré tous les efforts consacrés au soutien à la persévérance scolaire depuis plus de 20 ans, notre système
d’éducation laisse échapper, bon an mal an, presque un jeune sur trois. Afin de hausser le plus rapidement
possible le taux d’obtention du diplôme d’études secondaires, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du
Sport (MELS) a présenté en 2009 une stratégie d’action intitulée « L’école, j’y tiens! ». Parmi les pistes d’action proposées, le MELS recommande d’intervenir prioritairement auprès de ceux dont les probabilités d’abandonner l’école sont élevées, soit les élèves en difficulté ayant accumulé des retards scolaires. Parmi ces élèves, ce sont ceux ayant des troubles du comportement qui persévèrent le moins (MELS, 2006). Puisque les retards scolaires des élèves ayant des troubles comportementaux semblent avoir un impact important sur le décrochage au niveau secondaire, il devient alors essentiel de privilégier des interventions efficaces dans la scolarité de ces élèves. Un examen attentif des différents systèmes de prévention des difficultés comportementales nous a permis d’en distinguer un fondé sur des données probantes.
Il s’agit du système Positive Behavioral Interventions and Supports (PBIS).

vendredi 9 décembre 2011

L’enseignement efficace à Genève








L’enseignement efficace à Genève


Le professeur Steve Bissonnette au Département de psychoéducation et de psychologie de l’UQO | Campus de Saint-Jérôme revient de la Suisse où il a offert une formation sur l’enseignement efficace pour une troisième année consécutive. Le professeur Bissonnette a débuté la formation aux collèges Coudrier et Renard de Genève au cours de l’année 2009 – 2010.

L’essor de son implication en Europe
C’est à l’automne 2008 que  Léonard Morand, directeur du Collège Coudrier a demandé aux professeurs Bissonnette et son collègue Mario Richard professeur à la Télé-Université (TÉLUQ) de l’UQAM d’offrir une formation en enseignement efficace à ses enseignants. « Ce directeur d’école cherchait alors une alternative aux méthodes constructives et socioconstructivistes préconisées par l’Université de Genève » explique le professeur Bissonnette. Steve Bissonnette a donné une session de sensibilisation sur l’enseignement efficace aux enseignants lors d’une première journée de formation au collège Coudrier de Genève auquel s’est adjoint celui du Renard en octobre 2009. Ce fut le point de départ d’une grande aventure.

La formation a fait fureur et le professeur Bissonnette a donné, au cours de cette année, quatre jours de formation supplémentaires. Le collège Coudrier et du Renard sont des écoles secondaires qui se trouvent en milieu défavorisé. Les élèves qui fréquentent ces institutions proviennent de plus de 65 nationalités et plusieurs parlent peu français.
L’enseignement efficace en bref
Le professeur Bissonnette explique que l’enseignement efficace se base sur deux concepts clés : la gestion de classe et la gestion de l’enseignement. « La gestion de classe efficace rend d’abord les élèves disponibles à l’apprentissage en enseignant explicitement les comportements attendus en classe et hors classe ainsi qu’en créant un climat sécuritaire, ordonné et positif. Pour sa part, la gestion de l’enseignement propose des méthodes pédagogiques fondées sur des données probantes, tels que l’enseignement explicite et l’enseignement réciproque » d’expliquer Steve Bissonnette.
Monsieur Bissonnette rappelle qu’en présence d’une clientèle en difficulté ou à risque d’échec, l’enseignement explicite et l’enseignement réciproque prévalent, comme ce dernier l’a montré dans une méga-analyse publiée en 2010 dans laRevue de recherche appliquée sur l’apprentissage. L’enseignement explicite commence par une démonstration ou un modelage du professeur de ce qui est à faire suivi d’une pratique guidée afin que les élèves puissent, en équipe, essayer à leur tour de résoudre des tâches similaires à celle modelée par l’enseignant. Finalement, l’élève pourra ensuite résoudre des tâches semblables seul lors de la pratique autonome. L’enseignement explicite a été élaboré par Barak Rosenshine en 1976 qui le résume comme suit : « I do, we do, you do ».
Quant à l’enseignement réciproque, cette méthode pédagogique s’insère aisément à l’intérieur d’une démarche d’enseignement explicite, et ce, à l’étape de la pratique guidée où les élèves peuvent s’entraider et s’enseigner mutuellement. Ils se démontrent l’apprentissage tour à tour sous la supervision étroite du professeur.
La formation offerte aux enseignants montre déjà des résultats positifs. En effet, la direction des Coudriers mentionnait qu’au début mai 2011, elle avait enregistré une baisse cumulée des renvois de cours de 50% par rapport à l'année 2009-2010 et de 66% des renvois de l’école.

La suite pour le professeur Bissonnette
La popularité de la formation offerte par Steve Bissonnette est sans cesse croissante et la demande est en hausse. En effet, la formation a été offerte à nouveau en 2010-2011 aux mêmes collèges et en 2011-2012 aux collèges Gradelle, Florence et Grandes-Communes. Le Service de la formation continue du Département d’instruction publique du Canton de Genève désire continuer à offrir la formation. Pour monsieur Bissonnette et son collègue Mario Richard, il s’agit d’un travail en continu et excessivement exigeant. Afin de résoudre le problème, les professeurs Bissonnette et Richard ont créé, en collaboration avec la Télé-Université, un cours en ligne, via le Web, sur l’enseignement efficace. Par conséquent, cette formation sera alors disponible non seulement au Québec, mais également partout dans le monde!

Rappelons que le professeur Bissonnette est chercheur associé au Centre de recherche interuniversitaire sur la formation et la profession enseignante (CRIFPE). Il se spécialise notamment en intervention en milieu scolaire.
Pour de plus amples informations au sujet de l’enseignement efficace et son implantation, vous pouvez consulter le site Web :http://benhur.teluq.uquebec.ca/~journal/express/181011.html.
Vous pouvez aussi suivre l’évolution des travaux de recherche du professeur Bissonnette sur son site Web : http://vimeo.com/stevebissonnette et son blogue : http://enseignementefficace.blogspot.com/

jeudi 8 décembre 2011

Présentation AQEP 9 décembre 2011

QUELLES SONT LES MÉTHODES D’ENSEIGNEMENT EFFICACES AUPRÈS DES ÉLÈVES EN DIFFICULTÉ?

DESCRIPTION 
Plusieurs élèves éprouvent des diffi cultés à l’école. Certains manifestent des troubles d’apprentissage alors que d’autres  ont des problèmes comportementaux. Toutefois, plusieurs recherches ont montré que les élèves ayant un trouble du  comportement éprouvent généralement des diffi cultés d’apprentissage. Ainsi, pour assurer leur réussite, il importe  d’intervenir autant sur le plan de l’apprentissage que celui du comportement. Notre groupe de recherche a répertorié  les méthodes d’enseignement qui favorisent l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et des mathématiques auprès  des élèves en difficulté. Pour ce faire, nous avons analysé les résultats provenant de onze méta-analyses pour effectuer ce qui constitue une méga-analyse. Les résultats révèlent que deux modalités pédagogiques ont une influence  élevée sur le rendement des élèves en difficulté d’apprentissage. De plus, une analyse sommaire des recherches sur  l’enseignement efficace auprès des élèves en trouble de comportement montre des résultats similaires. Quelles sont  ces méthodes d’enseignement efficaces?